AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisL’essor du Made in France en chiffres

L’essor du Made in France en chiffres

L’enquête commandée par les CCI remise au ministre de l’Industrie lors du MIF Expo révèle que 89 % des Français veulent consommer plus de Made in France.
Alain Di Crescenzo, président du CCI France, ravi de remettre au ministre de l'Industrie, Roland Lescure, les résultats de la dernière enquête Opinionway sur le Made in France lors de l’inauguration du salon MIF Expo.
© AP/Anne Moreaux - Alain Di Crescenzo, président du CCI France, ravi de remettre au ministre de l'Industrie, Roland Lescure, les résultats de la dernière enquête Opinionway sur le Made in France lors de l’inauguration du salon MIF Expo.

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

C’est à l’occasion du MIF Expo, salon du Made in France, qui s’est tenu à Paris du 9 au 12 novembre dernier, qu’Alain Di Crescenzo, président du CCI France, a remis les résultats de la dernière enquête Opinionway sur les Français et le Made in France (menée du 4 au 6 octobre sur un échantillon de 1013 personnes représentatif de la population adulte) au ministre de l’Industrie, Roland Lescure.

Envol du patriotisme économique

Le précieux document révèle que le patriotisme économique semble prendre son envol. Selon les résultats de l’enquête sur le Made in France commandée par les Chambres de commerce et d’industrie (CCI) à l’occasion du salon MIF Expo, 85 % des Français consomment du Made in France et presque 9 sondés sur 10 aimeraient en consommer davantage (89 %).

“Génial, que de bonnes nouvelles !”, s’est exclamé Roland Lescure, ministre de l’Industrie, en recevant un exemplaire de l’enquête.

On note que le patriotisme économique apparaît comme la première motivation pour l’achat de produit fabriqués en France : 63 % des acheteurs de ces produits déclarent qu’ils le font pour soutenir les producteurs locaux, et 56 % pour soutenir l’économie française. La deuxième source de motivation renvoie davantage aux critères d’achats des Français et à la valeur intrinsèque des produits : 47 % déclarent qu’ils achètent des produits Made in France parce qu’ils sont de meilleure qualité.

La montée en puissance de l’événement MIF Expo en est la preuve. En 2012, seuls quelques-uns y croyaient, tandis que cette année ils étaient plus de 1 000 entrepreneurs à célébrer la 11e édition du salon derrière leurs stands. Le public était également au rendez-vous. Environ 100 000 visiteurs se sont rués au pavillon 4 du parc des expositions de la Porte de Versailles.

“Le chemin accompli est extraordinaire entre la première édition à Porte de Champerret avec 78 entreprises et aujourd’hui plus de 1000 à Porte de Versailles”, s’est réjoui Fabienne Delahaye, présidente de MIF Expo.

Pendant quatre jours, l’événement a mis à l'honneur le patriotisme économique et les achats responsables à Paris Porte de Versailles. L'occasion pour les nombreux visiteurs de découvrir les richesses de notre territoire, mais aussi les coulisses de la fabrication d’objets du quotidien grâce à l’Usine Éphémère, et de commencer leurs emplettes de Noël en promouvant le fabriqué en France.

Des efforts à faire pour promouvoir le fabriqué français

L’“achat français” est particulièrement porté par les produits alimentaires : 70 % des sondés en achètent, soit au moins deux fois plus que pour chacune des autres catégories proposées (33 % pour les produits d’hygiène et cosmétique, 32 % pour les vêtements).

Sans surprise, le pays de fabrication est un critère plus important chez les Français “riches”, disposant de revenus élevés : 30 % chez les personnes dont le foyer gagne 3 500 euros ou plus par mois, contre 20 % chez les personnes moins aisées. La consommation de produits made in France est particulièrement courante au sein des catégories socioprofessionnelles supérieures (88 %), et moins au sein des catégories populaires (79 %).

Par ailleurs, plus de la moitié des sondés (52 %) estiment que les produits made in France ne sont pas suffisamment mis en avant par les acteurs de la grande distribution.

“Il faut que nous fassions savoir les choses ! Le delta prix à l’achat - durée de vie du produit est souvent très intéressant. Si vous achetez une trottinette française par exemple, qui a un coût à l’achat de 30 % additionnel, celle-ci est garantie 5 ans alors que la durée de vie moyenne de ce produit est de 2 ans, vous êtes gagnant”, a expliqué Alain Di Crescenzo, président du CCI France.

En dehors du prix élevé, l’information sur les produits Made in France est effectivement citée comme un obstacle par les personnes qui aimeraient consommer davantage de produits français. Précisément, 35 % de ces dernières déclarent ne pas être convaincues que les produits soient vraiment fabriqués en France. Le manque de visibilité des produits français est d’ailleurs largement reconnu : 45 % des répondants estiment qu’ils ne sont pas facilement identifiables dans les points de vente.

Enfin, la quasi-totalité des Français (94 % des sondés) désignent au moins un type de produit dont il faudrait relocaliser la production en France, en particulier pour le secteur de l’alimentation (69 %), les vêtements (58 %) et l’électroménager (52 %). La relocalisation aurait inévitablement un impact positif pour les entreprises : 83 % des sondés déclarent que ça pourrait les inciter à acheter des produits qu’ils n’achetaient pas auparavant. Certaines entreprises l’ont fait, à l’instar de 1083 qui a relocalisé la fabrication de jeans à moins de 1083km, du fleuron de la réindustrialisation La Brosserie française, ou de Daan Tech qui produit le premier lave-vaisselle fabriqué en France depuis 2016 (ayant tous participé à l’Usine éphémère du MIF Expo). Un critère à garder en tête en faisant ses courses de Noël.

© Opinionway

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 avril 2023

Journal du21 avril 2023

Journal du 14 avril 2023

Journal du14 avril 2023

Journal du 07 avril 2023

Journal du07 avril 2023

Journal du 31 mars 2023

Journal du31 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?