AccueilActualitéRégion Île-de-France & Grand ParisLes grands chiffres des tiers-lieux en Île-de-france

Les grands chiffres des tiers-lieux en Île-de-france

En plein boom, les tiers lieux sont aujourd’hui bien implantés en Île-de-France, avec plus de 1 000 lieux recensés dans toute la première région de France.
Le terme "tiers-lieu," originaire des États-Unis, est dérivé de l'expression anglaise "third place".
© Phototechno - Le terme "tiers-lieu," originaire des États-Unis, est dérivé de l'expression anglaise "third place".

ActualitéRégion Île-de-France & Grand Paris Publié le ,

D'après les données récentes de l'Institut Paris Région, l'Île-de-France comptait 1 030 tiers-lieux à la fin de l'année 2022, marquant une augmentation significative depuis 2017 (+66 %). La variété de ces espaces évolue en fonction de leur activité principale.

Le terme "tiers-lieu," originaire des États-Unis, est dérivé de l'expression anglaise "third place". Il a été initialement défini par le sociologue Ray Oldenburg à la fin des années 80. En termes simples, un tiers-lieu est un endroit où les individus aiment se rassembler de manière informelle, en dehors de leur domicile (premier lieu) et de leur lieu de travail (deuxième lieu).

Le coworking demeure la catégorie la plus courante, représentant 40 % des tiers-lieux. Cependant, chaque lieu est unique, adaptant son offre en fonction de la réalité de son territoire, proposant ainsi une gamme variée d'activités et de services.

Des formules hybrides

Parmi ces tiers-lieux, 12 % sont dédiés aux fablabs ou makerspaces, 23 % se concentrent sur l'accompagnement à l'entrepreneuriat (pépinières, incubateurs...), et 25 % fournissent des espaces de travail partagés dans des centres d'affaires ou des télécentres.

De plus en plus, ces espaces se déclinent en formules hybrides, combinant plusieurs types d'activités, et beaucoup d'entre eux intègrent des laboratoires ou des ateliers pour l'expérimentation. Bien que les utilisateurs principaux de ces tiers-lieux soient des travailleurs indépendants, ils attirent également des makers, des artisans, de jeunes entreprises, des TPE, des associations, et même des étudiants.

© Institut Paris Région 2023

74 % implantés dans la Métropole du Grand Paris

Une analyse géographique des tiers-lieux révèle que 74 % d'entre eux, soit 760, sont implantés dans la Métropole du Grand Paris (MGP), même si cette zone ne concentre que 68 % de l'emploi en région. La grande couronne parisienne a également bénéficié de l'engouement pour ces espaces, avec un nombre qui a doublé pour atteindre 270 à la fin de 2022.

Plus en détail, on dénombre 464 tiers-lieux à Paris, principalement dans les arrondissements centraux. Les Hauts-de-Seine comptent 140 tiers-lieux, notamment à Boulogne, Issy-les-Moulineaux et dans le quartier d'affaires de La Défense. En Seine-Saint-Denis, 96 tiers-lieux sont principalement à Montreuil, Saint-Denis, Pantin et dans les quartiers prioritaires de la ville (QPV). L'Essonne en compte 78, le Val-d'Oise en accueille 74, et les Yvelines en comptent 69. Le Val-de-Marne recense 60 tiers-lieux, et la Seine-et-Marne accueille 49 tiers-lieux, notamment à Champs-sur-Marne et Torcy.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 avril 2023

Journal du21 avril 2023

Journal du 14 avril 2023

Journal du14 avril 2023

Journal du 07 avril 2023

Journal du07 avril 2023

Journal du 31 mars 2023

Journal du31 mars 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?